18
Août

Syndrôme de Diogène

Voter
Entassement compulsif - Syndrome de Diogène
Syndrome de Diogène

Le syndrome de Diogène, également connu sous le nom de la maladie de la syllogomanie, désigne le comportement d'une personne instable sur le plan psychologique.

Le plus souvent, la personne vit dans une situation de négligence totale. Elle a tendance à accumuler des objets chez elle – le tout sans jamais prendre le temps de faire du nettoyage.

Au final, si on laisse le trouble s'installer durablement, la maison de la victime du syndrome de Diogène devient très sale et lourdement encombrée.

A ce moment, ce sont souvent les proches qui tirent la sonnette d'alarme et contactent une entreprise de débarras pour vider l'habitation.

Symptômes de personnes atteintes par le syndrome de Diogène

Entassement compulsif - Symptomes
Symptomes

Plutôt isolées du monde social, les victimes du syndrome de Diogène vivent dans ce qui est souvent appelé une insalubrité morbide. Traditionnellement, il s'agit de personnes âgées ou vivant seules, ayant subi un important choc émotionnel.

Attention toutefois à éviter les stéréotypes : certains syllogomanes sont parfaitement inclus à la société et travaillent. Il y a autant de syllogomanes que de syllogomanies, ce qui rend le diagnostic d'autant plus difficile.

Malgré tout, plusieurs symptômes existent et doivent alerter l'entourage :

  • - Négligence de l'hygiène parfois extrême.
  • - Accumulation d'objets inutiles.
  • - Déni total de son état et de sa qualité de vie dégradée.
  • - Isolement social : refus d'aide, celle-ci étant ressentie comme une intrusion.

Les risques liés à la syllogomanie

Maison insalubre
Maison rendue insalubre après une accumulation de déchets

S'il est important de ne pas confondre une personne peu ordonnée avec un syllogomane, il ne faut pas négliger les symptômes préalablement évoqués.

En effet, laisser s'installer un trouble de Diogène chez l'individu comporte des risques importants.

Au fil du temps, le logement va s'altérer : des moisissures vont apparaître, la poussière va s'accumuler et – dans les cas les plus graves – des insectes ou animaux nuisibles peuvent s'introduire. Concrètement, vivre dans un logement insalubre est dangereux pour la santé. Si vous laissez un syllogomane seul sans intervenir, il va continuer à accumuler des objets – tout en négligeant le ménage.

Ainsi, il n'est pas rare de voir la maison d'une personne souffrant du syndrome de Diogène infestée de cafards, souris ou rats. Ce manque d'hygiène total peut entraîner des troubles de la santé importants.

C'est l'une des raisons pour lesquelles on ne laisse pas un syllogomane s'enfoncer dans sa maladie sans intervenir.

Allergies, intoxications ou infections peuvent venir altérer la santé de l'habitant de la maison encombrée.

L'obstruction des canalisations, dans certains cas, augmente le risque d'inondations– sachant que le manque d'ordre couplé à d'autres facteurs peut déclencher des incendies.

Le tri et le rangement, première étape pour en finir avec le syndrome de Diogène

Maison rangée
Maison rangée post-syndrome de Diogène

Face à un logement sale et encombré, la première chose à faire est de vider le tout pour y voir plus clair. Naturellement, cette étape n'est pas toujours simple devant une personne souffrante sur le plan psychologique.

Si vous rencontrez des difficultés pour réaliser ce travail seul, nous intervenons pour débloquer des situations liées à la syllogomanie. Dans le respect total de l'individu souffrant et de ses proches, nous débarrassons le logement de ses encombrants.

Nous commençons par un tri consciencieux : au milieu de ce qui apparaît comme des déchets, on peut trouver des papiers importants ou des objets de valeur. Nous prenons soin de les mettre de côté.

Avec l'accord du propriétaire, nous pouvons vendre les objets valorisables inutilisés, afin de diminuer le prix de la prestation. Suivant les valeurs, nous pouvons réaliser un débarras gratuit ou indemnisé.

Par la suite, nous nous concentrons sur les encombrants. Nous réalisons à nouveau un tri sélectif, afin de recycler ce qui peux l'être.

Notre intervention vous permet de bénéficier d'un logement vide ou désencombré, pour en finir avec la syllogomanie. Sans cette charge sur ses épaules, le malade pourra se sentir mieux. Cependant, dans la majorité des cas, il reste encore un nettoyage profond à réaliser afin de retrouver un logement habitable.

Le nettoyage de la maison

Nettoyage et desinsectisation d'un logement
Désinsectisation et nettoyage d'un logement

Dans les pires des cas, les maisons ou appartements des syllogomanes sont infestés de nuisibles (mouches, blattes, souris, rats, etc.). Il est alors primordial de contacter des spécialistes de la désinsectisation. Ceux-ci interviendront afin d'éradiquer tout être vivant susceptible de véhiculer des maladies – et d'angoisser l'habitant du logement.

Lorsque tout risque d'animal ou d'insecte nuisible est écarté, il est temps de passer au nettoyage du logement. Le plus souvent, l'accumulation excessive d'objets entraîne l'apparition de moisissures.

Parfois même, les murs ou sols sont lourdement endommagés. Après des années d'entassement, il est indispensable d'utiliser du matériel adéquat pour redonner à l'habitat toute sa propreté.

D'une façon générale, lorsque vous remettez en état la maison ou l'appartement d'une victime du syndrome de Diogène, il est indispensable de tout mettre en œuvre pour que cette dernière se sente à nouveau bien chez elle. Il s'agit de la condition impérative pour que la personne ne rechute pas. De cette façon, il est conseillé de faire appel à une société spécialisée dans le nettoyage. Cette dernière dispose de matériel adapté, compatible avec la remise à propre d'un intérieur insalubre.

Vidéo complémentaire sur le syndrome de Diogène

Il n'y a pas de commentaire

Laisser un commentaire