28
Juin

8 conseils pour chasser la poussière de la maison !

Voter
Quelques conseils d'hygiène pour éradiquer la poussière de la maison
Quelques conseils d'hygiène pour éradiquer la
poussière de la maison

La poussière fait incontestablement partie des indésirables de la maison : synonyme de saleté pour tous, elle entraîne même des réactions allergiques chez certains sujets sensibles. Afin de vous sentir mieux chez vous, vous avez tout intérêt à la chasser aussi efficacement que possible. Seulement, vous vous apercevez peut-être qu’elle a tendance à s’accumuler très vite dans certaines pièces, ou à revenir quelques jours après avoir fait le ménage… Voici quelques astuces pour l’éradiquer plus facilement.

1.    Éviter l’encombrement inutile

Combattre le désordre pour mieux lutter contre la poussière
Combattre le désordre pour mieux lutter contre la
poussière

La poussière s’entasse beaucoup plus facilement dans les espaces que l’on range ou nettoie rarement, parce qu’on y accumule toutes sortes d’objets qui ne servent pas souvent. On les appelle souvent « ramasse poussière » pour une raison très simple : s’ils n’ont pas vraiment d’utilité, ils deviennent le plus souvent des nids à saletés et ils renvoient une image négative. Alors pour éviter ce problème, ayez le réflexe de vous débarrasser régulièrement de ce qui ne sert plus. Pensez recyclage, vente, don, troc : toutes les alternatives sont possibles, il faut les choisir selon la nature des éléments et leur valeur. Bien évidemment, si vous avez une quantité trop importante d’objets à retirer de la maison, un grand débarras devient incontournable. Pour ce travail complexe et fatigant, il peut être pertinent de faire appel à des professionnels capables de faire les trajets jusqu’à la déchetterie, de porter les encombrants et même de vendre les accessoires de valeur pour vous.

2.    Nettoyer régulièrement le linge de maison

Draps, serviettes de bain, tapis, canapés : tous ces textiles indispensables à la maison attirent la poussière. Il ne faut pas forcément attendre qu’ils soient salis ou qu’ils renferment des odeurs désagréables pour les nettoyer. Idéalement, on recommande de passer à la machine les draps du lit ainsi que toutes les serviettes de toilette au moins une fois par semaine, ou deux fois par mois quand cela paraît trop astreignant. Il est généralement plus difficile de nettoyer le canapé : une fois par mois, pensez malgré tout à retirer la housse pour la mettre au lave-linge quand cela est possible. Sinon, utilisez des aérosols spécifiques, que l’on trouve dans les rayons hygiène des supermarchés, pour nettoyer les tissus et tuer les acariens qui s’y nichent.

3.    Remplacer la moquette par un autre revêtement

La moquette retient énormément de poussière
La moquette retient énormément de poussière

Certains aiment la moquette au sol, notamment dans les chambres, pour son côté chaud et cocooning. Mauvaise nouvelle pour les personnes allergiques aux acariens : on la déconseille vivement, car elle attire la poussière et elle reste extrêmement difficile à bien nettoyer au quotidien. Si vous n’aimez pas la froideur du carrelage, rien ne vous empêche d’opter pour des revêtements autres tels que le vinyle, le parquet flottant ou différentes sortes de PVC. Pour refaire les sols d’une maison, il faut à nouveau pouvoir travailler dans des pièces vides : avant le chantier, c’est l’occasion de débarrasser ce qui ne vous sert plus et de réaliser un grand ménage !

4.    Aérer les gros tapis en extérieur

Les grandes couettes et les tapis lourds font partie des éléments de la maison que l’on ne peut pas nettoyer au lave-linge, mais qui renferment de la poussière. Comme pour le canapé, vous pouvez utiliser des nettoyants en bombe adaptés aux textiles de la maison. Mais si vous préférez éviter au maximum le recours à ces produits potentiellement agressifs, nous vous conseillons de simplement mettre les textiles dehors quelques heures. Profitez des journées ensoleillées pour faire prendre l’air aux tapis et aux textiles encombrants, cela permettra de chasser la poussière nichée à l’intérieur.

5.    Abandonner les plumeaux

Le plumeau n'est pas la meilleure alternative contre la poussière
Le plumeau n'est pas la meilleure alternative contre la
poussière

Vous avez l’habitude d’utiliser un plumeau pour retirer la poussière ? Il va falloir changer vos réflexes, car cet objet retient la poussière pour la déposer ailleurs dans la maison, partout où il passe. À moins de le changer à chaque nettoyage (ce qui coûterait cher), il n’est pas vraiment efficace. Privilégiez l’usage d’un chiffon humide que vous pouvez nettoyer régulièrement. L’eau permettra d’attirer la poussière facilement et d’éviter qu’elle ne quitte le chiffon pour s’installer sur un autre meuble que vous lavez ensuite.

6.    Faire son ménage dans un ordre défini

Ne nettoyez pas la maison de manière aléatoire : un peu de méthode vous aidera à mieux combattre la poussière. En effet, vous devez commencer par le plafond pour décoller toute la poussière, puis nettoyer les sols et parties basses en dernier. Car si vous procédez dans le sens inverse, vous allez faire tomber de la poussière du plafond au sol alors que vous l’aurez déjà lavé ! Une perte de temps, d’efficacité et d’énergie dont vous pouvez vous passer en prenant les bonnes habitudes.

7.    Brosser ses cheveux avant d’aller au lit

Vos cheveux aussi retiennent la poussière
Vos cheveux aussi retiennent la poussière

Quel rapport entre l’hygiène capillaire et les acariens ? Tout au long de la journée, la poussière à laquelle vous êtes exposé a tendance à venir se nicher dans vos cheveux, d’autant plus s’ils sont longs. Le soir, si vous vous couchez sans rien faire, la poussière vient se coller sur votre oreiller et s’installer dans votre lit. Pour éviter cela, la meilleure solution est de faire un shampoing avant d’aller dormir. Si vous ne nettoyez pas votre tête tous les jours, passez simplement une brosse afin de déloger les petites saletés.

8.    Réguler l’humidité

Contre les allergènes, il faut que l’air de la maison ne soit ni trop sec, ni trop humide. L’hiver, l’usage du chauffage peut assécher l’air et favoriser les poussières. Mais face à l’humidité, on peut aussi ressentir une gêne respiratoire et voir d’autres saletés apparaître (des taches de moisissure). N’hésitez pas à vous équiper d’un hygromètre pour connaître le taux d’humidité de votre maison : il ne doit pas se situer en dessous de 40 % ou au-dessus de 60 %, idéalement. Si votre air est trop sec, vous pouvez baisser le chauffage ou utiliser un humidificateur d’air. Dans le cas inverse, tentez d’aérer les pièces et investissez dans un déshumidificateur chimique ou électrique.

Si vous avez vraiment trop de poussière chez vous, posez-vous les bonnes questions : trouver son origine (désordre, air sec, mauvaises habitudes) permet généralement de la réduire significativement.