25
Août

Quels sont les critères qui permettent de définir la valeur d’un tapis ?

Posté dans Brocante
Voter
Un tapis ancien peut vous rapporter gros, selon son origine et ses caractéristiques propres
Un tapis ancien peut vous rapporter gros, selon son
origine et ses caractéristiques propres

Si vous venez de retrouver un tapis ancien dans votre grenier, ne vous précipitez pas à la déchetterie pour vous en débarrasser tout de suite : certaines pièces, très prisées par les collectionneurs et autres brocanteurs, s’arrachent au prix fort. Comment savoir si votre tapis peut vous rapporter gros à la revente ? Découvrez tous les indices qui vous aideront à estimer la valeur d’un tel objet. Bien évidemment, en cas de doute, il ne faut pas hésiter à demander l’avis d’un expert en pièces anciennes !

Un tapis, combien ça vaut ?

Les critères qui pèsent sur la valeur d'un tapis sont nombreux
Les critères qui pèsent sur la valeur d'un tapis sont
nombreux

Quand vous vous rendez dans les magasins de décoration, vous l’observez déjà : les tapis peuvent coûter trois fois rien ou, à l’inverse, représenter un investissement considérable. S’il existe des écarts de valeur importants dans le neuf, ceux-ci sont d’autant plus significatifs sur les pièces anciennes.

Dans le domaine des tapis d’Orient, par exemple, certaines créations peuvent difficilement atteindre les 200 €, alors même que d’autres vont allègrement dépasser les 2 000 €. De nombreux facteurs influent sur le prix d'un tapis d'occasion, qu’il s’agisse de la méthode de fabrication, de l’état du produit, de l’ancienneté ou encore du style. Tour d’horizon des principaux indices qui vous aideront à savoir si vous avez dégoté la perle rare...

La taille : des grandes pièces généralement plus chères, mais pas toujours

Mathématiquement, à caractéristiques égales, un tapis plus grand vaudra plus cher. Forcément, il a fallu plus de matière pour le fabriquer, sa conception a demandé plus de temps et de technique et la pièce est nettement plus visible dans une maison.

Toutefois, il est important de garder à l’esprit que les produits trop volumineux sont aussi contraignants à transporter, voire incompatibles avec les dimensions des habitats contemporains. Parfois, même s’ils ont une valeur supérieure sur le papier, ils trouvent plus difficilement preneur… Dans ce cas, pour obtenir le plus d’argent possible, il faut se montrer patient. Sinon, le vendeur devra faire une petite concession sur le montant de sa pièce.

Fabrication : les méthodes et l’origine pèsent lourd sur la valeur

Les fabrications à la main ont toujours plus de valeur que les pièces usinées
Les fabrications à la main ont toujours plus de valeur
que les pièces usinées

On considère le plus souvent qu’un tapis fait à la main se révèle plus prestigieux qu’un vulgaire accessoire de décoration usiné, produit à la chaîne. La méthode de fabrication pèse donc très lourd sur la valeur de votre pièce. De plus, son origine mérite aussi d’être étudiée : certaines provenances sont particulièrement prisées, notamment lorsque l’on sait que la région est réputée pour ses méthodes de fabrication (tapis orientaux, tapis persans, etc.).

La densité du tissu, un critère de qualité

La qualité d’un tissu de tapis dépend de sa densité de nœuds. Plus elle est élevée, plus le produit sera vendu cher. Pour vous donner quelques valeurs de référence, on considère déjà qu’un tapis comportant 150 000 nœuds par mètre carré vaut cher. Mais il ne faut pas oublier qu’il existe des pièces dépassant le million de nœuds – elles sont très rares et très convoitées pour leur finesse.

Les matières premières, l’un des nerfs de la guerre

Si vous n'arrivez pas à identifier la matière première d'un tapis, demandez l'avis d'un expert
Si vous n'arrivez pas à identifier la matière première
d'un tapis, demandez l'avis d'un expert

Un tapis de soie se vendra beaucoup plus cher qu’un tapis de laine, puisque la matière première est plus précieuse. Dans le domaine des tapis orientaux, le coton est assez peu recherché. Sur le marché, on apprécie aussi les tapis en viscose, en soie de bambou ou encore en cuir. La fragilité d’une composante ne signifie pas, pour autant, que l’accessoire sera difficile à vendre.

Attention à la viscose, qui peut ressembler visuellement à la soie, mais qui ne vaudra pas si cher !

Les motifs : les détails précis rapportent gros

Les détails finement dessinés – notamment grâce à un tissage dense – apportent plus de valeur au tapis. Ainsi, plus les motifs sont nets et précis, plus vous avez de chances d’avoir face à vous un objet de valeur. Les alternatives sobres ou unies se vendent généralement moins cher, sauf si elles sont fabriquées avec une matière noble ou si elles revendiquent d’autres atouts particuliers (ancienneté, créateur reconnu, etc.).

L’âge : un critère à mettre en perspective avec l’état

Les tapis très anciens sont aussi très précieux, le plus souvent
Les tapis très anciens sont aussi très précieux, le plus
souvent

D’une manière générale, vous devez déjà savoir qu’un tapis de moins de 10 ans – et même moins de 20 ans – n’a pas (ou peu) gagné de valeur. Au-delà, et plus particulièrement pour les pièces qui ont plus de 50 ans, on commence à trouver des produits recherchés par les brocanteurs et les collectionneurs. Bien évidemment, quand on tombe sur un tapis de plus de 100 ans, s’il a en plus l’avantage de montrer un bon état général, on multiplie les chances d’en obtenir un excellent prix.

L’état : peut-on vendre cher un tapis usé ?

Parfois, quand il a un véritable cachet, un tapis légèrement délavé vaut quand même très cher
Parfois, quand il a un véritable cachet, un tapis
légèrement délavé vaut quand même très cher

Certains tapis passablement usés gardent une certaine valeur, notamment quand ils datent de plusieurs siècles. Par exemple, si vous retrouvez chez vous un Ushak antique, même s’il est délavé ou troué, adressez-vous à un antiquaire, car il est susceptible de vous faire gagner beaucoup d’argent.

En revanche, si vous avez en votre possession une pièce de quelques dizaines d’années dont la couleur est déjà passée, n’espérez pas en tirer de grosses sommes.

Noués à la main ou fabriqués en usine, anciens ou récents, neufs ou abîmés, unis ou tressés avec des motifs, vos tapis peuvent rapporter beaucoup d’argent… Ou simplement être bons pour le recyclage. Si ces quelques informations ne suffisent pas à éclaircir vos doutes sur la valeur d’une pièce, prenez contact avec un expert pour une estimation.